A cœur ouvert, Lifestyle

Pourquoi je procrastine sans cesse ?

Hello,

Il est 19h11. Oui, c’est précis. Aujourd’hui, j’ai fini les cours à 13h. Je suis allée manger avec mon chéri et quand je suis revenue à l’appart il était 15h25. Oui, j’aime regarder l’heure. Souvent. A 15h25, je me suis dis « trop cool, j’ai mon après-midi de libre, c’est très rare, je vais pouvoir faire pleins de choses que je ne fais pas d’habitude ». Vous l’aurez compris (ou pas), il est 19h11 et je n’ai pas bougé du canapé depuis 15h25. Mais pourquoi un tel manque de motivation ?

uros-jovicic-322314.jpg

La procrastination : un manque de motivation !

Généralement, les articles de ce genre sont faits pour donner des conseils, motiver les troupes et donner envie d’être productif. Eh bien il se trouve que j’écris pour l’inverse. Pour une fois, j’ai besoin que vous me donniez des conseils. En fait, j’ai juste besoin d’écrire, de mettre des mots sur ce manque de motivation. Car oui, pour moi c’est clairement ce dont il est question ici.
Je ne veux pas faire paraître ça pour quelque chose de grave, car ça ne l’est pas. Simplement, c’est pesant. Très pesant.

Je ne sais pas s’il y a beaucoup de monde dans ce cas, mais procrastiner sans cesse joue énormément sur mon moral. Je vous explique. Il y a des jours où je vais faire mille choses. Je vais faire à manger pour deux jours, faire le ménage complet, faire du sport et encore trouver le temps de me faire les ongles et d’écrire un article. Et puis il y a des jours comme aujourd’hui où … rien. LE VIDE. (Il faut avouer que les jours productifs sont très rares, sinon je n’écrirais pas cet article).

Il est 19h11 et je viens vraiment de passer 4h à ne rien faire. Ce sont même des moments où ce que je fais ne me marque pas. Non pas que j’oublie (là, ce serait grave), mais ce n’est pas précis du tout. Pendant ces quatre heures, j’ai divagué sur YouTube. J’ai regardé des vlogs inintéressants en accéléré en me demandant pourquoi des gens regardaient la vie d’autres gens régulièrement. C’est un peu ironique au vu de ce que je faisais. J’ai aussi navigué entre Snapchat, Instagram & Twitter. Est-ce que ça m’a été bénéfique ? Non. Ah, la mauvaise répercussion des réseaux sociaux …

Cet après-midi, j’avais plusieurs envies. J’avais envie de prendre du temps pour moi, de m’adonner à mes passions, de faire des choses que je n’ai pas le temps de faire habituellement. D’être productive et contente de moi. Au final, je n’ai rien fait. Et d’ailleurs, c’est faux. Ce n’est pas que je n’ai pas le temps de le faire, c’est que je ne prends pas le temps de le faire. Les (beaucoup trop nombreuses) heures à scroller les réseaux sociaux pourraient être utilisées à tellement meilleur escient … Au lieu de ça, je procrastine. Et mon moral, il en prend un coup à chaque fois. Et pourtant, je refais toujours la même « erreur ».

paul-273394.jpg

Comment le fait de ne pas prendre de temps pour soi peut jouer sur le moral ?

Cet après-midi, j’aurais voulu remplir mon bullet journal. J’ai acheté un nouveau carnet pointillé blanc et doré hier, il est trop joli. J’aime bien dessiner et écrire, ça me détend. J’aurais aimé faire des montages sur Photoshop pour un article cuisine que je compte bientôt publier. J’aurais du coup aimé écrire la recette de ce dit article et retoucher les photos qui vont avec. J’aurais aussi aimé codé. C’est une des matières de ma formation et parfois j’apprends à l’aimer. Ca m’aurait entraîné, c’est comme ça qu’on s’améliore. J’aurais aimé me mettre du vernis et prendre un bain. J’aurais aussi aimé aller à la danse, j’adore ça. Je devais retrouver mes copines à 18h, c’est tombé à l’eau et du coup ma motivation n’a pas été là pour prendre la voiture et rouler jusqu’à la salle de danse à 18h30. J’aurais aimé faire la vaisselle et ranger la cuisine. Ce n’est pas un loisir, mais quand je le fais je suis satisfaite à la fin. Mais là, la pile qui s’est accumulée est trop grande … Ah oui, j’aurais aimé lire aussi. Un livre de Michel Bussi ou bien juste feuilleter un livre de recettes vegan pour m’inspirer. Je n’ai pas lu depuis juillet, et pourtant dieu sait que j’aime ça. J’aurais aimé faire des cookies, comme ça je les aurais emmené demain à l’école. Et puis c’est bon les cookies.

Evidemment, j’ai fait exprès de mettre une longue liste. Je sais bien qu’il n’aurait pas été possible de tout faire, mais c’est tout ce qu’il m’aurait plu de faire. Au lieu de ça, il est 19h31 et je suis toujours sur mon canapé. Ma cuisine est sale et mon bullet journal vide. Mes ongles ne sont pas colorés et mes livres toujours aussi bien rangés dans notre bibliothèque (enfin sur notre petite étagère Conforama quoi). J’ai eu l’envie d’ouvrir WordPress et d’écrire cet article car j’avais envie de poser des mots sur ça. Je ne sais pas si on est beaucoup dans ce cas, mais les réseaux sociaux donnent trop souvent l’impression que non. Que les journées à ne rien faire sont en fait productives, que les journées de tout le monde sont productives tout court. Mais moi, quand je vous dis que pendant QUATRE heures je ne fais RIEN, c’est que pendant quatre heures je ne fais rien. Vraiment.

Alors voilà, je ne sais pas si cet article vous sera utile, mais en tout cas il m’a fait du bien. J’ai pu écrire ce que je ressentais et après tout, c’est peut être ça ma productivité de la journée ? Avoir fait quelque chose qui me plait énormément : écrire.

Si vous avez des conseils pour booster ma motivation et ma productivité, je suis preneuse, vraiment.

Des bisous et à très vite pour un nouvel article.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply Jojo les bons tuyaux 18 janvier 2018 at 20 h 03 min

    Ca m’arrive de temps en temps et à la fin je suis decu de ma journée parce que je n’ai rien fais.
    Alors maintenant je fais des listes de tout ce que je veux faire dans la journée et j’adore barrer au fur et à mesure tout ce qui a été fait!
    Et puis si c’est pas fait dans la journée, ça sera pour le lendemain!

  • Reply Cheron Ariane 18 janvier 2018 at 20 h 31 min

    Je me reconnnais beaucoup dans ce que tu écris, des fois on a tellement de choses à faire qu’au final on ne fait rien du tout. Je pense que c’est important de pas s’en vouloir étant donné que comme tu dis, ce n’est pas grave, et surtout qu’au final bah la situation se présentera pleins de fois! Moi ce qui m’arrive souvent c’est que au final quand il commence à se faire tard, au lieu de me dire « au mon dieu j’ai rien fait de ma journée alors que j’avais du temps etc » eh bah je me bouge à ce moment là ! On a l’impression que c’est trop tard, qu’on a perdu du temps, mais en fait non, parfois moi ça me fait faire au contraire bien plus de choses de ma soirée ! De 19h a genre 21h t’as 2h pour par exemple faire la vaisselle et faire tes ongles, après tu manges et puis tu finis la soirée en lisant, on peut toujours « remplir » les heures qu’on a devant nous! Ne rien faire de sa soirée sous prétexte qu’on a rien fait de sa journée c’est un peu tourner en rond, parfois pour se bouger les fesses faut pas attendre d’etre motivée, faut se bouger tout court ! Des fois quand j’ai la flemme de me lever du canapé par exemple, j’me dis « bah tiens vu que j’ai la flemme, je vais me lever maintenant », ça peut paraître con mais au final en 2s je suis debout et après bah suffit de faire quoi voilà c’etait pas forcément pour t’aider, juste écrire moi aussi un petit peu, je te suis sur Instagram et c’est la première fois que je lis un de tes articles (après que tu ai dis que tu aimais bien qu’on te réponde sur ton blog j’ai eu envie d’aller lire et de te répondre hihi). Enfin bref, je lierai les suivant, bisous et merci

  • Reply Andrea 18 janvier 2018 at 20 h 52 min

    Je me reconnais tellement dans cet article! C’est tout moi sauf que je suis … prof et tu n’es pas sans savoir tout le boulot qu’il reste à faire à la maison, je peine à m’y mettre, à corriger mes copies (et je déteste ça!!). Aujourd’hui je suis HS, et il me reste encore des choses à peaufiner… j’aimerais aussi être plus organisée. Parfois ca marche, je fais des TO DO List en 2 catégories : PRO | PERSO en priorisant. Et je surligne au fur et à mesure que j’ai fait une tâche. J’essaie de repérer les moments où je suis le + productive dans la journee (Apres manger c’est mort) et de me fixer des deadlines avant. Tu peux aussi te faire des petites récompenses une fois que tu as terminé une tâche, par ex: je fais la vaisselle et ensuite je m’autorise 5-10 min de « pause » réseaux sociaux ! Enfin ce n’est qu’un exemple qui reprend un peu la technique du Pomodoro! Voilà qqs idées en vrac que je devrais aussi appliquer car c’est tellement plus valorisant de faire plein de choses même si parfois ça fait du bien de ne rien faire du tout!! Ahah 🙂

  • Reply Tess 18 janvier 2018 at 23 h 56 min

    Oh mon dieu mais c’est tellement moi ! Toujours à repousser sans cesse, remettre au lendemain (et encore si la motivation est là le lendemain) et au final ne rien faire.
    Je me reconnais bcp en toi. Je pense clairement que je suis feignasse lol
    Une chose qui marche chez moi … l’urgence ! Quand j’ai plus le choix, que c’est le dernier moment pour le faire. J’ai toujours tout fait dans l’urgence. C’est ça ma motivation et mon carburant. C’est affreux mais je fonctionne comme ça. Quand j’étais en cours c’était toujours à la dernière minute pour faire mes devoirs alors qu’on le savait depuis des semaines.
    Je pense que chaque personne est différente. Faut pas culpabiliser. Du moment que tu le fais à un moment donné. Chacun son rythme et sa façon de faire. Mais je reconnais que je culpabilise parfois et que le moral n’est pas toujours au rdv.
    Enfin on ne se refait plus. Un jour peut être qu’on changera. Quand on aura des enfants peut être. Avec des enfants tu n’as plus vraiment le choix lol.
    Au plaisir de te lire 🙂 bisous ma belle

  • Reply Dom0173 19 janvier 2018 at 8 h 34 min

    Hello Hanaé, nous ne faisons rien dès que nous posons nos fesses sur le canapé pour aller sur l’ordi et surfer…. Car de fil en aiguille, nous commençons par nos mails, puis insta, puis YouTube et 3h après nous y sommes toujours. Moi s’il y a des choses à faire à la maison, même pas je vais sur l’ordi, sinon c’est foutu ! Essai un jour, juste une fois… ne te pose pas quand tu rentres, tu verras que tu seras super productive ! Des bisous.

  • Reply Amelie gvl 19 janvier 2018 at 9 h 22 min

    Ohhhh non t’es pas la seule à avoir ce ressenti.. Ça m’arrive souvent !! Pour me bouger je fais des listes .. En les lisant ça me booste et ça me montre à quel point je vais perdre mon temps en foutant rien! Et sinon à part se foutre un coup de pied aux fesses (pour être poli) je vois pas trop … Ahaha allez on se motiveeee à faire toutes ses petites choses qui feront de notre journée une journée réussie !

  • Reply Lili 19 janvier 2018 at 10 h 39 min

    Salut les filles!
    Je suis tout à fait d’accord avec vos suggestions pour casser la démotivation, et réaliser nos listes de tâches pros/persos.
    Voici ma méthode :
    1) Chaque dimanche : je prends mon sac à main et prends le temps de le ranger ; je prends mon agenda papier et je refais le point sur mes RDV de la semaine qui arrive + les choses à réaliser (que je note dans un carnet ou feuille que j’accroche sur mon pêle-mêle ou autre endroit devant lequel je suis obligée de passer et de m’arrêter tous les jours = entrée de l’appart’). Il est important de définir les priorités selon « l’importance » (exemple : quelle est la tâche la plus importante entre « faire le tri de mon makeup » et « vider la poubelle ») et le « temps » de réalisation de telle ou telle tâche (à faire immédiatement OU à terme (à une date précise). Car il est clair qu’en une journée : ON NE PEUT PAS TOUT FAIRE. Cette réalité, il faut l’accepter. C’est ce qui permet d’avancer.

    Je reviens sur l’idée « des petites victoires ». De mon côté : quand j’ai par exemple 5 tâches majeures à réaliser dans la semaine => j’en fais une par jour. Quand j’ai réalisé la tâche majeure du lundi = j’ai le sentiment d’avoir terminé ma journée (c’est ce sentiment de bien-être qui représente MA VICTOIRE). C’est important de terminer sa journée avec ce type de sentiment. On dort MIEUX et on aborde la journée du mardi du meilleur des côté 😉

    2) Ok. Donc j’ai réalisé ma « todo » de la semaine, le dimanche ; mais comment gérer les aléas du quotidien? Et bien selon l’arrivée de ces aléas, je les ajoute à la liste initiale (et toujours en gardant en tête la balance entre les notions « D’IMPORTANCE » et « DU TEMPS »). Dans tous les cas, je considère qu’au-delà de 5 tâches à réaliser par jour = c’est infaisable et où la démotivation + procrastination arrivent gaiement dans ta tête.

    En conclusion, Hanaé et les lectrices : certes remettre à demain ce que l’on peut faire aujourd’hui est considéré comme une inaction totale et volontaire. Mais de mon point de vue, il ne faut pas nécessairement prendre la procrastination comme un signe négatif mais plutôt comme un arrêt dans nos vies de tous les jours. OK nous n’avons pas fait ces tâches que nous avions définit au préalable, mais n’y a t il pas un certain bonheur de se mettre en pause dans nos activités? De Ne penser à rien? N’est-ce pas l’opportunité de repenser nos objectifs de vies par ex?

    A méditer 😉

    Bonne journée à toutes!
    Lili

  • Reply keegan_z 19 janvier 2018 at 13 h 56 min

    Olala je me reconnais tellement dans ton article. Je peux finir à 13h les cours et passer l’après-midi sur le canapé à regarder des émissions ou essayer de dormir…
    Je te comprends, c’est tellement dur de s’y mettre..
    Quand je sais qu’il y a beaucoup de choses à faire je ne me pose pas en rentrant, je fais tout de suite les taches sinon une fois sur Le canapés c’est mort…
    J’espere Que tu auras des solutions à nous apporter un jour
    Gros bisous

  • Reply Fany 19 janvier 2018 at 19 h 33 min

    Comme je t’avais dit une fois Moi j’ai des jours précis pour les tâches à effectuer genre les lessives le jeudi et le samedi soir si je ne suis pas trop fatigué sinon c’est le
    Dimanche matin . C’est simple si je ne les fait pas j’ai pas de fringues à me mettre
    Ensuite pour ce qui ai du reste peut être que tu peux demander à ton amoureux de t’aider dans les taches .
    Ensuite’ pour ce qui ai du ménage par exemple j’essaie de passer
    Un cou d’aspirateur par jour. ca fait tellement du bien quand tout est nickel !
    allez courage, comme certaines ont dit le jour ou il y aura des enfants t’aura pas le choix haha

  • Reply Céline April 19 février 2018 at 15 h 07 min

    Je pense qu’on est nombreux à avoir ce même problème, surtout depuis l’assort d’Internet et des réseaux sociaux où il n’existe pas de boutons « pause »… en réalité, on peut scroller à l’infini, personne ne nous arrêtera.
    Mes seuls conseils sont une discipline que l’on s’impose chaque jour. C’est vraiment un petit travail quotidien. Mais aussi, il faut savoir être indulgent envers soi-même et accepter que ces deux heures passées derrière l’écran n’étaient pas si perdues que cela si on a regardé – par exemple – un TEDx intelligent ou écouté un podcast sur un sujet intéressant, et même encore rédigé un article.
    Il faut s’imposer les limites que notre portable ne peut pas mettre pour nous 😉

    Des bisous ma petite Hanaë qui me fait mourir de rire avec ses stories ❤️

  • Reply Comment garder son intérieur propre et rangé ? ♡ - Hange01 28 mars 2018 at 20 h 02 min

    […] mots d’ordre que vous devez toujours avoir en tête. Il y a quelque temps, je vous publiais un article où je vous expliquais les difficultés que j’avais à me mettre à la tâche et à garder […]

  • Leave a Reply